TOUCHE PAS À MA RÉGION! Chaudière-Appalaches

Message de mobilisation pour le développement de la région de la Chaudière-Appalaches

Tous ensemble, restons debout pour faire entendre un message fort au gouvernement :

Parce que nous sommes fiers de nos collectivités et nos milieux ruraux
Nous avons le devoir de dénoncer les atteintes répétées du gouvernement envers :

  • nos instances démocratiques;
  • notre capacité à influencer le devenir socio-économique de nos régions;
  • notre droit de travailler dans nos régions;
  • notre capacité à investir dans nos priorités;
  • notre dignité de citoyenne et citoyen du Québec.

Nous appelons au respect et au renforcement des principes fondateurs de notre société démocratique qui valorisent et reconnaissent :

  • La diversité des opinions et le dialogue;
  • Les différences entre les régions;
  • Le respect et la promotion des valeurs régionales et locales;
  • La prise en charge, par le milieu, de son avenir;
  • L’équilibre dans le partage du pouvoir et l'équité économique;
  • La diversification de la base économique régionale;
  • La concertation des partenaires locaux et régionaux;
  • Le droit des Québécoises et des Québécois à habiter et vivre dans leur région.

Solidarité rurale du Québec, comme coalition, est convaincue qu’en 2014, près de 25 ans après la déclaration du monde rural, il faut :

  • Continuer à soutenir le développement des collectivités rurales pour qu’elles demeurent créatrices de richesse;  
  • Vivre en solidarité d’action dans chacune des régions et entre elles;
  • S’assurer que les citoyens et citoyennes du milieu rural aient une voix dans l’espace public;
  • Poursuivre la mise en œuvre du modèle de développement rural tel que proposé par les partenaires de la coalition.

Depuis 25 ans nous avons appris à travailler ensemble, dans le respect de nos différences pour le mieux-être de la Chaudière-Appalaches. Par cet engagement, nous nous rangeons résolument aux côtés de ceux et celles qui travaillent à inventer et à bâtir nos collectivités et nos milieux et non pas aux côtés de ceux et celles dont les décisions mèneront à la désertification de l’espace rural.